« Si je renonce à ma raison, je n'ai plus de guide : il faut que j'adopte en aveugle un principe secondaire, et que je suppose ce qui est en question. » Addition aux "Pensées philosophiques" (1762), Denis Diderot


(1) « relire le mouvement »
Eric Caligaris

Audition in situ le 29 janvier 2015 à 21h30
dans l’escalier de l’ehpad la rosée à Nice
avec le concours de Mme R.

Remerciements à Elisabeth Balloir-Dijol, Francis Siméoni et tous les membres de la rosée qui se sont impliqués dans cet événement.



Durée : 11'37.

1 - Axe des contrastes (0'50)
2 - Perte (1'33)
3 - La plage (2'41)
4 - Très fatigué (1'47)
5 - Chute (1'40)
6 - Paraît-il (1'32)
7 - Escalier (1'38)
8 - Exos1 (enregistrement public 29 jan. 2015 - 13'42)

« Exos 1 » regroupe des pièces sonores inspirées des dialogues avec les résidents. Ces musiques parlées, librement adaptées, sont interprétées par des voix synthétiques et tentent de donner corps à des jeux de paroles, de rythmes et d'expressions. L'ensemble dessine une métaphore fondée sur une coïncidence calligraphique émise par des résidents de l'ehpad autour de la proposition de « relire le mouvement ». L'installation sonore temporaire est brute, en double stéréo, et composée d'une ramification de haut-parleurs disposés pour une écoute spatialisée dans une partie de l'établissement non prévue à cet effet. Cadre, dispositif et action sonore participent à une ébauche de dérivatif du secret : l'audition restreinte en espace ordinaire et collatéral, en réponse et en tension avec le caractère intra-muros des conversations d'origine.










Eric Caligaris travaille la parole comme matériau musical (Intervocce, 6Gins-Sing6, 8h31 (censored), Densités I, Voix partantes avec Pierre Le Pillouër). En 2014, il a animé les rendez-vous sonores mensuels de Comme une radio au sein de l'ehpad la rosée à Nice.


dialogue, voix, synthèse, granulaire, art, installation, experimental, voices, granular, synthesis, installation, transcription, conversation, low-fi, dialog


insenssonores



^ haut ^