[EN]  [FR]






2 - "cécité"
(aux confins du corps)

(6')
Audition unique,
le 26 octobre 2015 - 21h50,
Chantier Sang Neuf, anciens Abattoirs,
50 Boulevard Jean-Baptiste Vérany
06300 Nice

« Ajouter le toucher à la vue, quand on a assez de ses yeux c’est à deux chevaux, qui sont déjà fort vifs, en atteler un troisième en arbalète qui tire d’un côté, tandis que les autres tirent de l’autre. »

« Je crois que les mouvements de son corps, l’existence successive de sa main en plusieurs lieux, la sensation non interrompue d’un corps qui passe entre ses doigts, lui donnent la notion de direction. S’il les glisse le long d’un fil bien tendu, il prend l’idée d’une ligne droite ; s’il suit la courbe d’un fil lâche, il prend celle d’une ligne courbe. Plus généralement, il a, par des expériences réitérées du toucher, la mémoire de sensations éprouvées en différents points : il est maître de combiner ces sensations ou points, d’en former des figures. Une ligne droite, pour un aveugle qui n’est point géomètre, n’est autre chose que la mémoire d’une suite de sensations du toucher, placées dans la direction d’un fil tendu ; une ligne courbe, la mémoire d’une suite de sensations du toucher, rapportées à la surface de quelque corps solide, concave ou convexe. »

Denis Diderot, Lettre sur les aveugles à l’usage de ceux qui voient (1749),
texte établi par J. Assézat et M. Tourneux,
Garnier, 1875-77 (I, pp. 279-342).

En 2014, Eric Caligaris anime "Comme une radio" dans l'éhpad La Rosée à Nice : douze rendez-vous sonores dont les enregistrements ont été transcrits avec des résidents, des membres de l'établissement et le public. "Exos" regroupe des pièces musicales qui revisitent librement et anonymement ces dialogues, au fil de thématiques corrélatives choisies. Ces musiques parlées, à l'origine proférées par des personnes âgées, dépendantes ou en fin de vie, sont ici interprétées par des voix de synthèse qui récitent des fragments choisis de ces dialogues et leur prêtent à nouveau corps pour un temps de jeux de rythmes, de sens et d'expression.

Exos relève d'une démarche de jardins sonores ponctuels et sauvages qui s’accommodent d'installations sonores temporaires, immersives et rudimentaires : des ramifications de haut-parleurs bruts disposés pour une écoute spatialisée dans des lieux non prévus à cet effet (escaliers, couloirs, halls, arrières cours, parties communes et annexes de sites et d'établissements).

"Exos 1 - relire le mouvement" comprend sept digressions vocales reconstituées, d'une durée totale de 11,37 minutes et a été donnée à entendre en audition publique unique in situ, le 29 janvier 2015 à 21h30, dans l’escalier de l’éhpad La Rosée à Nice.

www.caligaris.fr/art/exos1/

"Exos 2 - cecité (aux confins du corps)" comprend 6 pièces vocales reconstituées, d'une durée totale de 6 minutes et a été donnée à entendre, en audition unique, le 26 octobre 2015 à 21h50 au Chantier Sang neuf, anciens Abattoirs de la ville de Nice, dans le cadre de la résidence de Lisie Philip avec la Cie Antipodes au cours de la programmation du festival de la Saint Narcisse des Urbains de Minuit.

www.caligaris.fr/art/exos2/

Eric Caligaris travaille la parole comme matériau musical (Intervocce, 6Gins-Sing6, 8h31 (censored), Densités I, Voix partantes, Comme une radio). Musicien autodidacte depuis les années soixante-dix, il utilise des objets usuels comme matériaux sonores (grilles, meubles, portes, vaisselle, tubes en carton, bouteilles en plastique, etc.) qu'il transforme en MAO. Il créera, dans les années quatre-vint-dix, le label de recherche insenssonores avec lequel, après avoir joué dans diverses formations, il s'engage vers la musique contemporaine, le field recording et les pratiques expérimentales.

www.caligaris.fr/son/


&







2 - "blindness"
(the borders of the body)

(06:07)
Single hearing
October 26, 2015 - 9:50 pm
Chantier Sang Neuf, anciens Abattoirs
50 Boulevard Jean-Baptiste Vérany
06300 Nice


« To add touch to sight, when sight would do business, is like putting to a carriage with two stout horses a third, which will draw one way while the others draws another. »

« By the movements of his own body and by stretching his hand in various directions, by passing his fingers continuously over an object, he gets an idea of space. If he passes his fingers along a taut thread, he obtains the idea of a straight line ; if he follows the curve of a slack thread, that of a curve. In a more general sense, by repeated usage of the sense of touch, he has a memory of sensations experienced at different points ; and he is capable of combining these sensations or points and forming figures. A straight line for a blind man who is not a geometrician is but the memory of a series of sensations of touch upon a taut thread ; a curve, the memory of a series of tacite sensations referred to the surface of some concave or convex solid. »

Denis Diderot, Letter of the blind for the use of those who see (1749, acc. pp. 80, 83, 84) in Diderot early philosophical works, translated and edited by Margaret Jourdain, Chicago and London The Open Court Publishing Company (1916).

In 2014, Eric Caligaris animated "Comme une radio" in the Ehpad La Rosée in Nice: twelve sound appointments with residents, members of the institution and the public whose records were transcribed. "Exos" includes musical works to revisit freely and anonymously these dialogues, over consequential issues. These spoken music, originally uttered by the elderly, dependent and in later life, are here performed by synthetic voices to recite selected fragments of these dialogues and to lend them new bodies for rhythm games, meaning and expression times.

Exos comes from a way to sound-off wild gardens and includes temporary sound installations, immersive and rudimentary, consisting of rough speakers branching arranged for spatial listening in places which are not designed for this purpose (stairs, corridors, halls, backyards, public areas and associated sites and buildings).

"Exos 1 - reread the movement" includes seven vocal digressions reconstructed, with a total time of 11.37 minutes, and was given for a single hearing in situ, January 29, 2015 at 9:30 pm, on the stairs of the Ehpad La Rosée in Nice.

www.caligaris.fr/art/exos1/

"Exos 2 - blindness (borders of the body)" includes 6 vocal reconstructed tracks, with a total time of 6 minutes and has been given for a single hearing on October 26, 2015 at 21:50 pm in Chantier Sang neuf, former Abattoirs of Nice, as part of the residence of Lisie Philip with Cie Antipodes in Saint Narcissus festival of Urbains de Minuit.

www.caligaris.fr/art/exos2/

Eric Caligaris works speech as musical material (Intervocce, 6Gins-Sing6, 8:31 (censored), Densities I, Voix partantes, Comme une radio). Self-taught musician since the seventies, he uses everyday objects for sounds (grids, furniture, doors, crockery, cardboard tubes, plastic bottles, etc.) which he transforms with MAC. He founded, in the ninetees, a research label insenssonores with which, after playing in various formations, he undertakes to contemporary music, field recording, and experimental practices.

www.caligaris.fr/sound/


exos1


dialogue, voix, synthèse, granulaire, art, installation, experimental, voices, granular, synthesis, installation, transcription, conversation, low-fi, dialog, saint narcisse, urbains de minuit, cie des antipodes, chantier sang neuf nice, insenssonores



^ haut ^